Quels sont les inconvénients du Nocode?

By Thomas Gonzalez|Posted 07 Juin, 2022

Quels sont les inconvénients du Nocode?

Nous vous avions présenté dans un précédent article ce qu’était le no-code, et pourquoi cela pourrait grandement vous aider dans votre projet digital. Aujourd’hui, nous allons vous présenter les inconvénients d’un tel choix, afin que vous puissiez vous faire une opinion plus tranchée.

Certaines forces des outils « no-code » sont aussi des faiblesses, comme nous allons le voir :

Une compréhension claire et précise des besoins 

Vos exigences et besoins, qui tendent à évoluer doivent pouvoir être le plus aligné possible avec les capacités des plateformes choisies, qui elles aussi évolueront. Une divergence trop importante entre ces éléments rendront l’exploitation de votre activité très compliquée. 

Ce risque est limitable en ayant recours à un professionnel du domaine qui peut vous aiguiller sur les outils les plus adéquats.

La rigidité des plateformes 

Il faut s’adapter à ce que propose les plateformes, et cela peut impliquer de revoir la trajectoire prévue sur au moins une partie du projet. Aussi, vous devrez vous limiter à ce que vos outils vous permettent de faire. Si vous avez un projet un peu ambitieux ou différent qui ne rentre pas dans les cases pré-existantes (hors marketplace, landing page,réseau social,CRM, diffusion de contenu…).

Plateforme lock-in 

Le changement de plateforme ne se fait pas sans difficultés ni coûts. Cette dépendance au fournisseur peut poser problème, et un accès ultérieur au code source n’est pas une garantie suffisante, encore faut-il qu’il soit exploitable (lisible, documenté, et avec des briques logicielles non daté). Par ailleurs, vous n’êtes pas propriétaire du code source.

Trouver des collaborateurs qualifiés

Cette problématique reste d’actualité, même pour le no-code. Tout le monde n’a pas le bagage nécessaire pour être un « citizen developper » (collaborateur avec une sensibilité digitale, un bagage technique lui permettant de prendre en main des outils no-code). S’ajoute à cela la recherche ardue de professionnels compétents, si votre projet grossit ou simplement pour le maintenir.

Scalabilité

La passage à l’échelle d’une application (« scalability ») no-code peut s’avérer compliquée. Plusieurs facteurs entrent en jeu, par exemple la connaissance des limites de vos plateformes, votre domaine métier, l’infrastructure autour de votre application si vous en avez une… Les solutions s’appliquent au cas par cas.

Application exigeantes 

Le « no-code » n’est pas une bonne idée si votre projet à des contraintes fortes en terme de réactivité, doit réaliser des calculs complexes, ou utilise le temps réel pour fournir des informations et résultats. Dès lors, vous devrez nécessairement vous tourner vers des développeurs.

Maturité des plateformes 

Le choix de votre plateforme (où de vos plateformes) est crucial, car vous voulez des outils performants, des applications disponibles, la pérennité des prestataires sélectionnés, avec un support qui saura répondre à vos questions. Ces garanties se retrouvent généralement auprès d’acteurs qui ont un peu d’expérience, ou qui ont fait leur preuve.

Pour conclure : Le choix du « no-code » reste pertinent pour réaliser des « proof of concept » et dans les scénarios classiques, où l’exploitation d’une application « no-code » peut se faire sans trop de difficultés. Cela dit, il ne vous dispense pas de réfléchir aux problématiques que rencontrent les applications une fois déployées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *