Qu’est-ce que le No-Code et pourquoi s’y intéresser ?

By Thomas Gonzalez|Posted 07 Juin, 2022

Qu’est-ce que le No-Code et pourquoi s’y intéresser ?

La démocratisation du développement web et logiciel a entrainé avec elle des mutations, qui ont mis au goût du jour le “no-code”, qui devient d’actualité par les réponses qu’il peut apporter. Découvrons aujourd’hui ce qu’est le “no-code”.

Qu’est-ce que le no-code ? 

Le “no-code” désigne l’ensemble des outils et services qui permettent de produire des applications, des sites internet, d’automatiser certaines tâches ( gestion d’agenda, création de formulaires, chatbot, hub cappble de connecter sur le même espace différentes plateformes ..) sans avoir besoin d’écrire du code informatique.

Le phénomène “no-code” a pris de l’ampleur ces dernières années, notamment grâce aux plateformes qui sont devenues plus matures, convaincantes et conviviales. Des communautés “no-code” se sont formées, si bien que l’on parle désormais de “citizen developer”.

Le “citizen developper” est une personne disposant d’une certaine culture et compréhension du digital ou de la tech, et capable de prendre en main des outils no-code pour développer tout ou une partie d’une application. Sa force réside dans sa proximité avec un domaine métier (c’est parfois aussi un utilisateur final).

Le no-code peut intervenir de plusieurs façons au sein de votre projet. On retrouve plus communément ces deux approches :

  • Imaginer, et commencer à réfléchir sur une application avec un outil no-code, puis se rapprocher plus tard d’informaticiens, qui développeront votre application.
  • Choisir une plateforme suffisamment avancée (voire plusieurs) et les utiliser pendant tout le cycle de vie l’application (ce qui comprend son exploitation et sa maintenance).

Pour vous illustrer ce que le no-code pourrait apporter à votre

projet digital, voici les avantages qui sont les plus souvent mis

en avant :

  1. Vous n’avez pas ré-inventer la roue. Certains éléments reviennent souvent dans les projets d’application ( dashboard, interface d’administration, CMS…).
  2. L’accessibilité : la formation pour apprendre à utiliser ces outils est plus rapide, et davantage de personnes au sein de votre équipe peuvent contribuer à la création de votre l’application.
  3. Des coûts de développement plus faible : vous pouvez sans avoir besoin de développeurs, réaliser tout ou partie de votre application. Vous réduisez au moins en partit le coût de développement de votre application.
  4. Plus d’agilité : en optant pour le no code, vous allez pouvoir produire un MVP (minimal viable product) plus rapidement, et vous autorisez également à changer d’avis (les nouvelles fonctionnalités / changements de trajectoire auront un coût limité).

Quelles sont les meilleurs outils pour développer votre future

application no code ?

Il existe différents types d’outils no-code, et certains pourront vous aider plus spécifiquement lors de certaines étapes de votre projet d’application. Voici un tableau non exhaustif des outils no-code classés par catégories :

Nous vous avons sélectionné 5 outils afin pour que vous puissiez vous familiariser avec le no-code :

  1. Swipe pages : un outil qui vous permettra de créer facilement vos landings pages en quelques minutes. Le tout étant SEO friendly. Il existe des dizaines d’outils No Code pour créer des pages web rapidement, comme le célèbre Webflow, ou Strikingly.

2. Airtable : vos spreadsheets 2.0. Entre le tableur et la base de données, Airtable va vous permettre de créer très facilement, des bases de données, et de générer les API correspondantes. Vous pourrez par la suite y connecter vos applications, ou simplement visualiser vos données.

3. Glide : créer des applications mobiles sur iOS et Android simplement et rapidement à partir de templates en exploitant vos propres sources de données (Google Sheets, Airtable…). 

4. Bubble : moins facile à prendre en main que Glide (mais bien plus complet), Bubble est un outil de création d’applications web, qui pousse la customisation et encore plus loin avec une marketplace, des plugins, et des possibilités d’hébergement pour son application.

5. Make (anciennement Integromat) est un service d’automatisation. Vous allez pouvoir connecter différentes applications entre elles et gérer leurs interactions. Autrement dit, vous allez définir des actions qui se déclencheront dès que certains évènements seront produits.

Par exemple, vous pouvez automatiser l’envoi d’un mail dès qu’un fichier a été mis à jour sur votre Dropbox, ou mettre à jour votre tableau de bord Trello dès que vous recevez une réservation de rendez-vous avec Calendly.

Tous ces outils n’ont pas vocation à remplacer les développeurs. Mais ils peuvent vous rendre la vie bien plus facile. Que vous décidiez d’utiliser du no-code, du low-code ou un outil de développement rapide d’applications, il est important que vous protégiez votre entreprise en adoptant quelques bonnes pratiques, afin de gérer et d’atténuer les risques organisationnels potentiels.

Ne vous inquiétez pas ! Nous reviendrons bientôt avec d’autres articles au sujet no-code

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *